Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 14:40

En ce milieu du mois de Juin, les oiseaux sont assez discrets, de nombreux couples étant en plein nourrissage ou alors les femelles sur le nid. Cependant, lors de cette promenade avec quelques membres de Gagny Environnement, nous avons pu observer la plupart des spécialités intéressantes de cette friche arbustive.

 

Le Pouillot véloce est le premier entendu "tsilp tsalp". Puis notre premier Hypolaïs polyglotte, bien en vue sur un sureau.

 

hypolais aeroport

Hypolais polyglotte

 

Les Fauvettes grisettes chantent à tue-tête, et la nouvelle résidente de 2010, la  Fauvette babillarde est aussi en très voix et parcourt la friche à la recherche d'une réponse...

 

 

babillarde_gagny

Fauvette babillarde

 

 

Un Hypolaïs perché sur un Pylône nous guette, un insecte au bec, avant de s'enfoncer dans le buisson où il élève sa nichée.

 

Descendant vers Chelles, au chant du Pouillot véloce, nous découvrons un superbe champ en jachère fleuri de Coquelicots.

 

DSCN8926.JPG

 

Sur le talus boisé chantent la Grive musicienne et la Fauvette à tête noire.

 

un couple de Linotte nous tourne autour.

 

linotte_gagny2.jpg

 

Au coin du champ, à son intersection avec le Vieux chemin de Meaux, (là où nichait le Tarier pâtre l'an passé), une Rousserolle verderolle chante à tue-tête, se laissant bien observer à travers la longue-vue.

 

Dans le champ, Ramiers,Corneilles et Faisan glanent leur repas.

 

Nous remontons sur le talus de la friche et j'observe hélas trop brièvement un beau mâle Bouvreuil pivoine.

 

Une Fauvette à tête noire chante à s'égosiller et une Linotte nourrit sa nichée. La fugitive Babillarde est toujours en voix et nous l'observons un instant.

 

Enfin nous entendons la Tourterelle des bois très discrète jusqu'alors et nous apercevons un couple derrière un fourré. Un deuxième mâle chante plus loin.

 

pour clore la sortie, nous surprenons un Épervier et entendons au loin sur le coteau le Coucou, très discret cette année mais toujours là.

 

Seul manquent à l'appel le Pouillot fitis et la Fauvette des jardins, sûrement en pleine nidification?

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0

commentaires