Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 08:26

S'il y avait un titre de "Miss Univers" à délivrer à la gent ailé, alors à coup sûr je voterai pour le Quetzal. Rien que son nom français, "Quetzal resplendissant", fait rêver et l'inscrit au concours d'office.

C'est donc motivés pour observer cet oiseau et réaliser un rêve d'enfant que nous débarquons ce 7 février dans la petite vallée de San Gerardo Dota...

Le Cero de la Muerte (3450m) depuis la vallée de San Gerardo Dota

Le Cero de la Muerte (3450m) depuis la vallée de San Gerardo Dota

Après une soirée tranquille à profiter des derniers rayons du Soleil en observant les Colibris, nous nous endormons pleins de rêves. 

5h30, réveil, plutôt facile avec le décalage horaire favorable...Et la motivation.

Nous nous rendons au bord de la piste principale, 300m en contrebas, et attendons une heure dan s un secteur riche en avocadillo, la gourmandise favorite du Quetzal. Mais rien ne vient.

Plus loin, nous repérons enfin un splendide mâle, un peu loin.

Rencontre avec le Quetzal

Le mâle sera rejoint par sa dame quelques instants plus tard.

Au retour vers le premier secteur, notre patience est récompensée car un autre mâle se repose sous nos yeux. Il digère tranquillement (et rejette des noyaux sous nos yeux). Sa femelle fait une courte apparition en arrière-plan.

 

 

Rencontre avec le Quetzal

Le face à face est inoubliable et les enfants s'en souviendront toute leur vie...

L'après midi, nous partons à travers la forêt d'altitude afin de rejoindre une cascade sauvage au bout d'un mauvais chemin.

Rencontre avec le Quetzal
Rencontre avec le Quetzal

Au retour, en longeant la rivière Savegre, nous aurons la chance de passer une heure en compagnie d'un 3ème couple de Quetzal resplendissant. Mâle et femelle sont visibles à proximité de leur nid.

Femelle

Femelle

Mâle avec une queue partiellement abimée

Mâle avec une queue partiellement abimée

Rencontre avec le Quetzal

La région abrite 75 couples, soit 15 de plus qu'il y a 20 ans. venir les observer contribue à l'économie locale et incite les propriétaires à sanctuariser des morceaux de forêts pour garder cette ressource écotouristique dans la vallée.

Alors....pourquoi pas vous?

Partager cet article
Repost0

commentaires